Accueil

La stérilisation

Depuis des décennies, toutes les associations animales recommandent la stérilisation des chats. Cette pratique évite les naissances non désirées et la surpopulation. Contrairement à de nombreuses idées reçues, elle est bénéfique pour l’animal.

La stérilisation est le meilleur moyen d’éviter l’euthanasie ou l’abandon par les maîtres, ainsi que la misère animale. Au sein des associations, chaque chat errant recueilli est automatiquement stérilisé avant d’être proposé à l’adoption.

Le principal but de cette stérilisation est d’éviter à tout prix une reproduction incontrôlable et non désirée. Quand on sait qu’un couple de félins peut générer une descendance de plus de 20 000 individus en 4 ans, on comprend les bienfaits de la stérilisation. Cette solution réfléchie et exercée dans les meilleures conditions par les vétérinaires, par ceux des associations animales et des dispensaires, évite les portées qui risquent d’être noyées ou supprimées dans des conditions inacceptables, voire de devenir des chats errants malheureux, affamés et apportant des nuisances au voisinage.

Certains maîtres hésitent à faire stériliser leur compagnon en pensant qu’ils touchent à l’intégrité de l’animal. C’est une erreur et il faut éviter de faire de l’anthropomorphisme (l’animal ne se sent pas « privé » car il réagit uniquement en fonction de son instinct de reproduction).

La stérilisation est une solution recommandée par les professionnels de la santé animale. Elle permet d’améliorer la vie du maître autant que celle du chat, en évitant de nombreux problèmes : les chaleurs, les fugues, l’agressivité, les marquages odorants, les miaulements intempestifs.

De plus, grâce à la stérilisation, les chats sont protégés contre le FIV, qui se contracte par voie sexuelle. Ne pas stériliser son animal peut parfois engendrer des grossesses nerveuses, des cancers de mamelles ou des organes génitaux.

C’est donc un acte responsable de stériliser son animal, sa durée de vie s’en trouvera prolongée. Aimer son chat, c’est lui procurer toutes les sources de confort et la stérilisation en fait partie.

Pourquoi faire stériliser son animal ?

Il est de votre premier devoir de faire castrer votre chat ou stériliser votre chatte. Cet acte peut être effectué à partir de 6/7 mois.

Certains diront que c'est anti-naturel voir « cruel ». Ces gens ne savent pas de quoi ils parlent et surtout, ils n'ont jamais approché la misère féline, conséquence de cette immense prolifération des chats abandonnés qui se reproduisent dans la rue. Cela donne naissance à des centaines de chatons qui survivent dans de très mauvaises conditions et meurent souvent avant d'avoir atteint l'âge adulte.

Contrairement aux idées reçues, cette opération est moins traumatisante que l'interdiction répétée d'assouvir leurs instincts sexuels ou l'euthanasie des portées. De plus, elle offre à votre animal la possibilité de vivre plus longtemps. Elle vous évite également les odeurs nauséabondes des jets d'urine que produisent les mâles ou les miaulements constants de la femelle.

L'orsqu'il est en chaleur, votre animal peut alors fuir le domicile, se battre avec d'autre chats ou attraper le virus de la leucose ou du FIV. Ces maladies peuvent être mortelles.

L'association l'École du Chat Libre de Grenoble et Agglomération ne cautionne pas l'utilisation de la pilule contraceptive. Difficile à donner elle est aussi trop souvent oubliée.

 

 

ecole du chat libre grenoble

 

 

Reglementation sur la sterilisation

 

 

 

 

 

 

L'École du Chat Libre

Qu'est-ce que c'est ?

L'École du Chat Libre est une association à but non lucratif de protection animale.
Ces dernières années, le nombre de chats errants a augmenté de manière inquiétante. Cette hausse de la population s'accompagne de conditions de vie déplorables. Mis en fourrière, les chats errants sont de plus en plus nombreux à être euthanasiés après un délai de garde réglementaire.

L'École du Chat Libre a pour vocation de redonner leur liberté aux chats errants. Son engagement consiste en quatre actions

  • Le piégeage. Les chats errants sont repérés et capturés par nos équipes de bénévoles.
  • La stérilisation et l'identification. Un chat non stérilisé engendre de nombreux chatons au cours de sa vie. Ces chats errants n'auront pas une vie heureuse. Pour éviter la prolifération de chatons malheureux, le chat est stérilisé. De plus, il est identifié par un tatouage et devient un chat libre, un statut reconnu par la loi et protégé par la Protection Animale.
  • La convalescence post-opératoire. Notre association garde les chats pour s'assurer qu'il se remettent de leur opération et qu'ils sont prêts à être relâchés.
  • La domiciliation. Une fois le chat relâché sur le lieu de la capture, l'association installe un abri qui le protègera. Le chat est nourri par les habitants qui le souhaitent et par les bénévoles.

Le chat libre, stérilisé et disposant d'un abri, ne prolifère plus et ne crée plus de nuisances.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger la plaquette de notre association.

 

Marie-Noëlle Chanel, la Présidente

J'agis bénévolement depuis des années à Grenoble et dans l'agglomération pour la cause animale, plus investie pour les chats libres, une protection particulière ! Un problème de « chats errants » qui ne cesse d'augmenter dans nos villes malgré le travail de stérilisation sur le terrain.

Quelles sont les conséquences de la divagation des chats : 1ère cause de prolifération ? Ce qui mène à la misère des chats libres ! D'où viennent-ils ? Pourquoi faut-il s'en occuper ? L'intérêt de ces animaux ? Sont-ils adoptables ?

Le mâle : dès 6 mois marque son territoire par des jets d'urine à l'odeur nauséabonde et son comportement devient très difficile surtout en appartement.

La femelle : non stérilisée, elle miaule intensément et devient également insupportable.

Bien souvent, les maîtres excédés prennent la solution de les laisser divaguer, voire de les abandonner dans les espaces verts. Ces animaux non stérilisés s'accouplent d'où la prolifération de chatons. En sachant qu'une femelle peut avoir deux à trois portées par an de 5 à 6 chatons ce qui engendre vite une surpopulation de « chats libres ».
Tous ces chats viendront grossir le contingent des chats de rue, squattant les espaces verts, les caves ou un refuge de fortune.

Monsieur Michel COMBAZARD est l'inventeur du « CHAT LIBRE » en 1977

 

Quel âge aurait votre chat s'il était un humain ?

Age de votre animal - Equivalent âge 'humain'

 

sdfgsfghgfhfghfghg

foiuertpoiJHKJHKJHKJ6 mois - 18 ans oiuertpoiAnimal jeune


1 an - 19 ans

2 ans - 24 ans

sdfgsfghgfhccfghfghgf 3 ans - 28 anssdfgsfgfh Animal adulte

4 ans - 32 ans

5 ans - 36 ans

6 ans - 40 ans


7 ans - 44 ans

8 ans - 48 ans

sdfgsfgwkjhfwccffkdjjw9 ans - 52 ans fcbxvbxcAnimal sénior

10 ans - 56 ans

11 ans - 60 ans

12 ans - 64 ans


13 ans - 68 ans

14 ans - 72 ans

15 ans - 76 ans

16 ans - 80 ans

sdfgsfgNhgfhgffgdfg 17 ans - 84 anssdfhjhgf Animal âgé

18 ans - 88 ans

19 ans - 94 ans

20 ans - 100 ans

 


Le bien-être du chat

Hygiène

Pour que votre animal reste au meilleur de sa forme, il y a certains points à surveiller : oreilles, dents, yeux, peau et pelage.
Il existe différents types de produits spécifiques aux félins, qui permettent de réaliser soi-même les nettoyages. Le procédé sera plus facile à mettre en oeuvre si le chat y est habitué très tôt.
En ce qui concerne le soin des dents, il doit être réalisé chez votre vétérinaire.
Notez qu'un brossage régulier de votre animal l'aide à limiter la quantité de poils qu'il peut avaler.

Alimentation

Le chat a besoin d'une nourriture adaptée et équilibrée en fonction de son mode de vie, de son âge, ainsi que de sa santé.
Veillez à ce que votre chat ait toujours à disposition de l'eau propre et fraîche.
A noter qu'il existe un lait spécialement adapté aux chatons. Celui que nous utilisons pour notre alimentation est source de troubles intestinaux pour eux.

Vétérinaire

Votre vétérinaire est le mieux placé pour assurer le suivi de votre animal.
Il construit son dossier médical, connaît son historique, et ses particularités qui font de lui un être unique.
Présent lors d'un problème médical, il peut également vous procurer de nombreux conseils. Il vous informera sur différents points tels que son éducation, son alimentation, son hygiène, ainsi que les soins préventifs.
Il suivra pas à pas votre animal tout au long de sa vie, de l'adoption jusqu'à ses derniers jours.